Découvrez les options de traitement

Peut être que vous avez déjà essayé des traitements contre le psoriasis qui ne vous convenaient pas, ou peut être que le psoriasis dont vous êtes atteint a changé au fil du temps. Dans tous les cas, si vous présentez des symptômes du psoriasis et que vous êtes insatisfait de votre traitement, vous devez savoir qu’il existe d’autres options de traitement qui pourraient mieux convenir à votre situation unique et à vos objectifs.

Le saviez-vous?
Les traitements topiques sont couramment utilisés pour le psoriasis léger à modéré, alors que les traitements oraux ou biologiques à action générale sont utilisés pour le psoriasis modéré à grave.

Traitements topiques

Traitements topiques :

  • Ils sont souvent le premier type de traitement donné aux personnes atteintes de psoriasis.
  • Il s’agit généralement de crèmes ou d’onguents qui sont appliqués directement sur la zone atteinte de la peau.
  • Ils comprennent des médicaments en vente libre (vendus sans ordonnance) et des médicaments vendus sur ordonnance.

Télécharger la version imprimable des tableaux des traitements topiques Cela va ouvrir dans une nouvelle fenêtre

Solutions pour le bain et la douche

Présentations

  • Huiles
  • Farine d’avoine
  • Sels d’Epsom
  • Sels de la mer Morte

Mode d’emploi

  • La peau est trempée pendant environ 15 minutes.
  • Un hydratant ou de l’huile doit être appliqué par la suite.

Bienfaits

  • Aident à éliminer les squames
  • Soulagent les démangeaisons

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires les plus fréquents comprennent : réactions allergiques ou irritation
  • Parlez avec votre professionnel de la santé ou lisez la notice d’emballage
Hydratants

Mode d’emploi

  • Appliquer sur la peau tous les jours

Bienfaits

  • Réduisent les rougeurs et les démangeaisons
  • Aident à garder la peau lubrifiée (ou lisse et hydratée)

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires les plus fréquents comprennent : réactions allergiques ou irritation
  • Parlez avec votre professionnel de la santé ou lisez la notice d’emballage
Acide salicylique (kératolytique)

Présentations

  • Crèmes
  • Gels
  • Lotions
  • Onguents
  • Shampoings
  • Savons

Mode d’emploi

  • Les utiliser conformément à la monographie ou aux directives du médecin

Bienfaits

  • Aident à éliminer les squames
  • Aident à éliminer les démangeaisons du cuir chevelu

Effets secondaires possibles*

  • Parlez avec votre professionnel de la santé ou lisez la notice d’emballage
Goudron

Présentations

  • Shampoings
  • Onguents
  • Gels
  • Crèmes
  • Huiles

Mode d’emploi

  • Les utiliser conformément à la monographie ou aux directives du médecin
  • Ne pas utiliser :
    • Autour de la région génitale sauf sur le conseil d’un médecin
    • Avec d’autres formes de traitements contre le psoriasis sauf si le médecin le recommande
    • Pendant des périodes prolongées sauf si le médecin le recommande
  • Évitez l’exposition au soleil jusqu’à 24 heures après l’application
  • Consultez un médecin si l’affection s’aggrave ou ne s’améliore pas après une utilisation régulière de ce produit comme indiqué

Bienfaits

  • Réduisent les rougeurs et la desquamation
  • Aident à soulager les démangeaisons et l’écaillement

Effets secondaires possibles*

  • Parlez avec votre professionnel de la santé ou lisez la notice d’emballage
Anthraline (Dithranol)

Présentations

Elle n’est plus offerte sur le marché, mais le pharmacien peut faire une préparation magistrale.

Mode d’emploi

  • Bien faire pénétrer et essuyer l’excès de produit
  • Traitement par applications de courte durée : Laisser agir sur la zone affectée jusqu’à 30 minutes, ou selon les directives du médecin
  • Dans certains cas, on peut la laisser agir toute la nuit et la rincer au matin
  • Consultez votre fournisseur de soins de santé pour connaître l’utilisation appropriée
  • Ne pas utiliser :
    • sur le visage ou les organes sexuels
    • dans les plis et les creux de la peau
    • près des yeux et des muqueuses, comme la bouche et l’intérieur du nez

Bienfaits

  • Diminue l’inflammation et les démangeaisons
  • Limite la croissance des cellules de la peau

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires les plus fréquents comprennent : irritation (douleur et rougeur); coloration de la peau non touchée, des cheveux et des vêtements.
Rétinoïdes topiques

Exemple

  • Tazarotène (TAZORAC®)

Mode d’emploi

  • Une fois par jour, appliquer une mince couche sur la région touchée si elle représente moins de 20 % de la surface corporelle
  • La peau doit être sèche avant l’application
  • Éviter l’exposition à la lumière du soleil; utiliser un écran solaire et porter des vêtements de protection
  • Ne pas utiliser :
    • si vous êtes enceinte – ce produit peut avoir des effets néfastes sur le fœtus
    • autour des yeux et sur les muqueuses, les lèvres ou le nez

Bienfaits

  • Le mode d’action exact est inconnu, mais il semble que le produit :
    • Contribue à la croissance normale des cellules de la peau
    • Réduit l’inflammation

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires les plus fréquents comprennent : brûlures, rougeurs, démangeaisons, irritation, douleur, aggravation du psoriasis.
  • Les effets secondaires plus fréquents comprennent : desquamation de la peau, peau sèche, enflure, éruption cutanée, sensation de picotement.
  • Peut augmenter la sensibilité de la peau au soleil
Stéroïdes topiques

Exemples

  • Prednicarbate (DERMATOP®)
  • Désoximétasone (TOPICORT®)
  • Propionate de clobétasol (DERMOVATE®)

Veuillez noter qu’il existe d’autres stéroïdes topiques

Mode d’emploi

  • Appliquer directement sur les surfaces touchées de la peau et faire pénétrer doucement
  • Doivent habituellement être appliqués 2 ou 3 fois par jour
  • En l’absence de réponse après une semaine, le traitement doit être interrompu
  • Le traitement doit être interrompu une fois les lésions guéries
  • Ne pas utiliser :
    • à long terme
    • autour des yeux
    • si vous êtes enceinte ou allaitez

Bienfaits

  • Peuvent réduire l’enflure, la rougeur et les démangeaisons
  • Réduisent l’inflammation

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires les plus fréquents comprennent : sécheresse, acné, éruption cutanée autour de la bouche (dermatite périorale), dermatite allergique de contact et éruption cutanée accompagnée de démangeaisons appelée miliaire.
  • Autres effets secondaires : sensation de brûlure locale, irritation, démangeaisons, modification de la pigmentation (couleur de la peau), infection, croissance anormale des poils, lésions cutanées (amincissement de la peau, tendance aux ecchymoses, rougeur, varicosités), sensation de picotement, craquelures, folliculite (petites bosses à la racine des poils) et engourdissement des doigts.
Analogues de la vitamine D

Exemples

  • Calcipotriol (DOVONEX®)
  • Calcitriol (SILKISMC)

Mode d’emploi

  • Appliqué sur la région touchée deux fois par jour
  • Lorsque les lésions psoriasiques s’atténuent, DOVONEX® peut être appliqué une fois par jour
  • Peut être utilisé avec d’autres médicaments topiques
  • N’appliquez pas DOVONEX® :
    • Sur le visage ou autour des yeux
  • N’appliquez pas SILKISMC :
    • Sur plus de 35 % de la surface corporelle
    • Si vous avez un taux élevé de calcium dans le sang (hypercalcémie)
    • Si on vous soigne pour une maladie qui altère le taux normal de calcium (trouble du métabolisme du calcium)
    • Si vous souffrez d’insuffisance rénale sévère ou d’insuffisance rénale terminale
    • Sur le visage ou autour des yeux

Bienfaits

  • Ralentissent la croissance des cellules de la peau

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires les plus fréquents avec DOVONEX® comprennent : irritation locale, habituellement légère et temporaire.
  • Autres effets secondaires avec DOVONEX® :
    • On a signalé de rares cas de réaction allergique.
    • L’utilisation du calcipotriol peut provoquer une hausse du taux sanguin de calcium, mais cet effet est habituellement lié à une utilisation d’une quantité supérieure à la quantité hebdomadaire maximale.
    • Les effets secondaires graves qui ont été signalés très rarement comprennent la fatigue, la dépression, la confusion mentale, l’anorexie, les nausées, les vomissements, la constipation, l’augmentation de la miction et, chez certains patients, les arythmies cardiaques.
  • Les effets secondaires les plus fréquents avec SILKISMC comprennent : inconfort cutané, démangeaisons, psoriasis, syndrome grippal et infection cutanée.
  • Autres effets secondaires avec SILKISMC :
    • Peut altérer les résultats de certaines épreuves de laboratoire ou le taux de calcium dans l’urine (hypercalciurie)
    • Peut causer, quoique très rarement, une hypercalcémie (taux élevé de calcium dans le sang) accompagnée de nausées, de vomissements, d’une soif excessive et d’urines abondantes
Traitement d’association

Exemple

  • Calcipotriol/bêtaméthasone (DOVOBET®)

Mode d’emploi

  • Appliquer l’onguent ou le gel une fois par jour et masser délicatement pour faire pénétrer
  • Utiliser jusqu’à 4 ou 8 semaines, selon la préparation et la région touchée (corps ou cuir chevelu)
  • Ne pas utiliser :
    • si vous éprouvez des problèmes de taux de calcium élevés dans votre organisme
    • si vous avez une infection cutanée causée par un virus (p. ex. feux sauvages, varicelle), un champignon (p. ex. pied d’athlète, teigne), une bactérie, des parasites (p. ex. gale), la tuberculose ou la syphilis
    • sur une peau présentant une dermite périorale (anneau rouge autour de la bouche), de l’ichtyose (peau sèche qui pèle), de l’acné, de la rosacée (peau du visage rouge)
    • sur une peau présentant des ulcères ou une plaie ouverte, sur une peau mince, si les veines s’y endommagent facilement ou sur des vergetures
    • si vous êtes atteint d’autres types de psoriasis
    • si vous êtes atteint d’une maladie du foie grave
    • si vous êtes atteint d’une maladie du rein grave
    • dans les yeux ni sur de la peau qui démange dans la région génitale ou anale

Bienfaits

  • Les stéroïdes topiques atténuent l’inflammation et soulagent les démangeaisons
  • Les analogues de la vitamine D ralentissent la production excessive de cellules cutanées

Effets secondaires possibles*

  • Effet secondaire le plus fréquent : démangeaisons.
  • Autres effets secondaires :
    • irritation locale, sécheresse, sensation de brûlure ou de piqûre, amincissement de la peau, veines visibles, vergetures, divers types d’éruptions cutanées et follicules pileux rouges et enflés
    • En application sur le visage, le calcipotriol peut causer une éruption cutanée acnéiforme et une enflure
    • Une aggravation du psoriasis peut survenir
    • Dans de rares cas, les glandes surrénales risquent de ne plus fonctionner correctement
    • Les effets secondaires graves rares comprennent le psoriasis pustuleux, les effets sur les glandes surrénales et l’amincissement de la peau
    • Les effets secondaires graves très rares sont les réactions allergiques et les taux élevés de calcium dans le sang

* Consultez toujours votre médecin et lisez la notice d’emballage avant d’essayer un nouveau traitement. Pour chaque traitement, veuillez consulter les renseignements destinés au patient pour obtenir les mises en garde et précautions et les renseignements thérapeutiques. Les listes ci-dessus ne constituent pas des listes complètes des effets secondaires. Votre professionnel de la santé peut vous fournir la liste complète. De plus, parlez à votre professionnel de la santé si vous avez des effets secondaires graves ou qui persistent.

Thérapies aux rayons ultraviolets

Les thérapies aux rayons ultraviolets (UV) :

  • Consistent à exposer la peau à des rayons ultraviolets (UV)
  • Peuvent être considérées comme des traitements ciblés si elles sont utilisées uniquement sur la peau touchée par le psoriasis
  • Sont administrées dans une clinique ou un hôpital – elles ne doivent pas être remplacées par l’utilisation des cabines de bronzage
  • Pour être efficace, elles ne doivent pas être interrompues; toutefois, l’exposition aux rayons UV au cours de la vie doit être limitée

Télécharger la version imprimable des tableaux sur les thérapies aux rayons ultraviolets Cela va ouvrir dans une nouvelle fenêtre

Psoralène et UVA (PUVA)

Mode d’emploi

  • Le psoralène est administré par voie orale ou est appliqué sur la peau. Ensuite, les régions touchées sont exposées aux UVA, généralement dans une cabine lumineuse
  • La PUVAthérapie est recommandée chez les adultes atteints de psoriasis modéré à grave
  • Ce traitement peut être utilisé seul ou en association avec d’autres thérapies
  • Lorsque la PUVAthérapie est effectuée deux fois par semaine, les lésions disparaissent après 4 à 15 semaines
  • Le traitement doit être interrompu dès que les lésions ont disparu
  • L’exposition au cours de la vie ne doit pas dépasser 200 séances
  • La PUVAthérapie ne doit être utilisée en cas de grossesse que si les bienfaits l’emportent sur les risques

Bienfaits

  • Le psoralène est une substance photosensibilisante
  • En présence d’UVA, le psoralène ralentit la croissance des cellules cutanées

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires à court terme les plus fréquents de la PUVAthérapie orale comprennent : nausée, démangeaisons, rougeur de la peau, augmentation du risque de cancer de la peau, augmentation du risque de cataracte si les yeux ne sont pas protégés pendant 12 à 24 heures après le traitement, augmentation du risque de taches de rousseur et de vieillissement de la peau si vous recevez plus de 150 traitements PUVA en l’espace de 5 ans
Source artificielle de rayons UVB

Mode d’emploi

  • Le traitement consiste à exposer la région touchée aux rayons UVB, pour une durée indéterminée, dans un lit ou dans une cabine
  • Lorsqu’il est effectué trois fois par semaine, les lésions disparaissent après 4 à 15 semaines
  • Le traitement doit être interrompu dès que les lésions ont disparu
  • Ce traitement peut être utilisé seul ou en association avec des médicaments topiques ou à action générale
  • Peut être utilisé lorsque le psoriasis touche de vastes régions de la peau

Bienfaits

  • Les UVB ralentissent la croissance des cellules de la peau

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires les plus fréquents comprennent : brûlures, pustules, vieillissement prématuré de la peau.

* Consultez toujours votre médecin et lisez la notice d’emballage avant d’essayer un nouveau traitement. Pour chaque traitement, veuillez consulter les renseignements destinés au patient pour obtenir les mises en garde et précautions et les renseignements thérapeutiques. Les listes ci-dessus ne constituent pas des listes complètes des effets secondaires. Votre professionnel de la santé peut vous fournir la liste complète. De plus, parlez à votre professionnel de la santé si vous avez des effets secondaires graves ou qui persistent.

Médicaments oraux

Les médicaments oraux (pris par la bouche) :

  • Ces médicaments sont dits « à action générale » parce qu’ils libèrent le médicament dans tout l’organisme plutôt que sur une petite surface.
  • Ils comprennent les médicaments cytotoxiques, les immunosuppresseurs et les rétinoïdes oraux.
  • Ils sont offerts uniquement sur ordonnance.

Télécharger la version imprimable des tableaux sur les médicaments oraux Cela va ouvrir dans une nouvelle fenêtre

Méthotrexate

Mode d’emploi

  • Administré par voie orale ou par injection
  • Administré habituellement une fois par semaine
  • Indiqué dans le traitement d’un psoriasis invalidant grave lorsque le traitement standard a échoué
  • Ne doit pas être utilisé si :
    • vous avez des problèmes de rein graves
    • vous êtes enceinte
    • vous allaitez
    • vous souffrez de psoriasis et d’alcoolisme, d’une maladie du foie chronique, d’immunodéficience (diminution de la résistance aux maladies infectieuses) ou de troubles sanguins

Bienfaits

  • Ralentit la croissance des cellules de la peau

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires les plus fréquents comprennent : estomac dérangé, mal au ventre, vomissements, nausées, perte d’appétit, étourdissements, frissons et fièvre, diarrhée, plaies sur les lèvres ou dans la bouche, chute du nombre de globules blancs (pouvant réduire la résistance aux infections et augmenter les risques de présenter des feux sauvages, un empoisonnement du sang ou un gonflement des vaisseaux sanguins) et fatigue.
  • Autres effets secondaires : Compte tenu de leur mode d’action sur l’organisme, des médicaments comme le méthotrexate risquent de causer d’autres effets indésirables qui pourraient se manifester des mois ou des années après l’arrêt du traitement. Ces effets retardés peuvent comprendre certains types de cancer, comme la leucémie.
  • Les effets secondaires moins fréquents comprennent : maux de tête, perte de cheveux, sautes d’humeur, confusion, tintement d’oreilles, douleur aux yeux, éruptions cutanées, augmentation de la sensibilité aux rayons du soleil, perte de poids inexpliquée, chute du nombre d’autres cellules sanguines (pouvant accroître les risques de bleus, d’hémorragie ou de fatigue), lésions aux poumons, risques de nuire à un enfant à naître, et convulsions.
  • Les effets secondaires graves les plus fréquents comprennent : diarrhée, vomissements, douleurs abdominales, ulcères de la bouche, mal de gorge, fièvre, frissons et enflure des glandes. Les effets secondaires graves moins fréquents comprennent : douleur thoracique, toux, essoufflement, fièvre, saignement ou bleus inhabituels et maux de tête intenses.
  • Les effets secondaires rares, mais graves comprennent : signes de réaction allergique grave, difficulté à uriner ou douleur au moment d’uriner, douleur au bas du dos ou sur le côté, sang dans les urines ou les selles, urines foncées, et jaunissement des yeux ou de la peau.
Cyclosporine (NEORAL®)

Mode d’emploi

  • Pris par voie orale (par la bouche), en général 2 doses égales par jour (la même quantité chaque fois)
  • Indiqué chez les personnes atteinte de psoriasis grave qui ne répondent pas aux autres traitements ou chez les patients incapables de tolérer les autres traitements
  • Ne doit pas être utilisé si vous avez :
    • une fonction rénale anormale
    • une tension artérielle non maîtrisée
    • tout type de cancer
    • une infection non maîtrisée
    • une déficience immunitaire héréditaire ou acquise

Bienfaits

  • Inhibe le système immunitaire et ralentit la croissance des cellules cutanées

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires les plus fréquents comprennent : hypertension artérielle, troubles des reins ou du foie, maux de tête (y compris les migraines), hausse du taux sanguin de lipides (p. ex. cholestérol), perte d’appétit, nausées, vomissements, constipation, diarrhée, acné ou peau grasse, légers tremblements des mains, croissance accrue des poils fins du corps, douleurs musculaires ou articulaires ou crampes, faiblesse, anxiété, fourmillement des doigts, des orteils ou dans la bouche, sueurs nocturnes, perte de l’audition, enflure du visage, hausse du taux de potassium dans l’organisme (votre médecin pourrait vous indiquer d’éviter les aliments riches en potassium), gencives sensibles ou enflées, diminution de la capacité à combattre les infections, faible taux de globules blancs, taux élevé de sucre dans le sang, bouffées de chaleur, ulcère d’estomac et éruption cutanée.
  • Autres effets secondaires : Comme la cyclosporine freine votre système immunitaire, vous serez plus exposé aux infections bactériennes, fongiques ou virales. Bien que très rare, l’affaiblissement de vos défenses immunitaires peut également accroître le risque de cancer. La cyclosporine pourrait accroître le risque d’infection du cerveau appelée leucoencéphalopathie multifocale.
  • Les effets secondaires survenus à une fréquence inconnue comprennent : faible taux de magnésium dans le sang, vomissements et sensibilité à la lumière, inflammation du pancréas accompagnée de douleurs intenses dans la partie supérieure de l’estomac, spasmes musculaires, douleur dans les jambes et les pieds, augmentation du volume des seins chez l’homme, fatigue et gain de poids, et taux élevé d’acide urique dans le sang.
  • Les effets secondaires graves fréquents comprennent : tremblements, hypertension artérielle, fourmillements, infection bactérienne, fongique ou virale, vomissements ou diarrhée; douleurs musculaires ou articulaires ou crampes, faiblesse, anxiété, enflure derrière les yeux pouvant être associée à une vision brouillée et diminution possible de l’acuité visuelle due à une augmentation de la pression à l’intérieur du crâne (hypertension intracrânienne bénigne), taux élevé de potassium dans le sang, faible taux de globules rouges ou de plaquettes (pouvant être associé à un teint pâle, une fatigue, un essoufflement, une coloration foncée de l’urine [signe de dégradation des globules rouges]), des ecchymoses (bleus) ou des saignements survenant sans raison évidente, une confusion, une désorientation, une baisse de la vigilance et des problèmes de rein.
  • Les effets secondaires graves peu fréquents comprennent : ulcères, convulsions, trouble cérébral (s’accompagnant de signes, comme crises d’épilepsie, confusion, désorientation, baisse de la réactivité, changement de la personnalité, agitation, insomnie, troubles visuels, cécité, coma, paralysie d’une partie du corps ou du corps entier, raideur de la nuque, perte de coordination avec ou sans anomalie de l’élocution et des mouvements oculaires) et réactions allergiques. Les cycles menstruels anormaux étaient un effet secondaire grave rare et les tumeurs/cancers étaient un effet secondaire grave très rare.
Apremilast (OTEZLA®)

Mode d’emploi

  • Pris par voie orale (par la bouche) deux fois par jour
  • La dose doit être augmentée graduellement afin de réduire le risque de symptômes gastro-intestinaux
  • Ne doit pas être utilisé si :
    • vous allaitez
    • vous êtes enceinte ou envisagez de devenir enceinte

Bienfaits

  • Réduit l’activité d’une molécule appelée PDE4, ce qui atténue l’inflammation de la peau et des articulations

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires comprennent : diarrhée, nausées, vomissements, maux de tête, infection des voies respiratoires supérieures (p. ex. rhume banal), grippe (courbatures, fatigue, fièvre), baisse de l’appétit, malaise abdominal, indigestion, fatigue, troubles du sommeil, maux de dos et étourdissements.
  • Les effets secondaires graves fréquents comprennent : migraine, dépression et perte de poids.
  • Les effets secondaires graves peu fréquents comprennent : pouls rapide et/ou palpitations cardiaques; réaction allergique (éruptions cutanées; urticaire; enflure du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge; difficulté à avaler ou à respirer) et infection des poumons (essoufflement; respiration douloureuse et difficile, toux, respiration sifflante et fièvre).
Acitrétine (SORIATANE®)

Mode d’emploi

  • Pris par voie orale (par la bouche) une fois par jour
  • Indiqué pour le traitement du psoriasis sévère (dont les formes érythrodermiques et pustuleuses) chez les patients qui ne répondent pas à d’autres traitements standard ou qui ne les tolèrent pas.
  • Les femmes doivent utiliser une méthode de contraception efficace pendant le traitement.
  • Ne doit pas être utilisé si :
    • vous êtes enceinte ou prévoyez le devenir
    • vous allaitez
    • vous êtes atteint d’une maladie grave du foie ou des reins
    • vos taux sanguins de lipides sont constamment élevés
    • vous prenez des tétracyclines
    • vous prenez du méthotrexate
    • vous avez un taux élevé de vitamine A (hypervitaminose A)

Bienfaits

  • On ignore le mode d’action exact de l’acitrétine; toutefois, son principal effet est le rétablissement d’un schéma de croissance plus normal pour les cellules de la peau.
  • C’est une forme synthétique de la vitamine A.

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires les plus fréquents comprennent : sécheresse des yeux, en particulier si vous portez des verres de contact; sécheresse de la bouche, lèvres gercées, sécheresse nasale ou écoulement nasal; sécheresse de la peau, desquamation de la peau du bout des doigts et/ou des paumes des mains et des plantes des pieds, démangeaisons, éruption cutanée (rash), peau moite, ongles cassants, frissons, douleur articulaire, sensibilité accrue au toucher; la plupart des personnes perdent des cheveux ou présentent une texture anormale des cheveux, mais l’ampleur de ces réactions varie d’un patient à l’autre. On ne peut prédire dans quelle mesure vous perdrez vos cheveux ou si votre chevelure redeviendra normale après le traitement.
  • Les effets secondaires fréquents comprennent : saignements de nez; problèmes d’oreilles tels que douleur, accumulation de cire (cérumen) ou bourdonnements d’oreilles; problèmes de la vue tels que vision brouillée, sensibilité à la lumière, douleur, trouble de la vision; inflammation le long du bord de la paupière (blépharite), inflammation ou infection de la membrane qui tapisse les paupières (conjonctivite); fatigue, douleur, soif; enflure des jambes, des pieds, des chevilles (œdème); saignement ou inflammation des gencives, ou inflammation de la muqueuse de la bouche; nausées ou douleur abdominale; infections, y compris de la peau autour des ongles; diminution ou augmentation de l’appétit; maux de dos, douleur osseuse ou musculaire; maux de tête, difficulté à dormir; problèmes de peau tels que sueurs froides, transpiration excessive, sensibilité à la lumière du soleil, peau enflammée, ulcérée et grasse ou fissurée.
  • Les effets secondaires peu fréquents comprennent : diminution de la vision de nuit, autres troubles visuels et baisse de l’acuité auditive.
  • Les effets secondaires graves fréquents comprennent : douleur abdominale, diarrhée, maux de tête, nausées, vomissements, peau fragile, chute des cheveux, inflammation des lèvres, démangeaisons, desquamation de la peau, desquamation de la peau du bout des doigts, rougeur ou éruption cutanée et peau moite.
  • Les effets secondaires graves peu fréquents comprennent : vision brouillée, étourdissements, sensation persistante de sécheresse oculaire, jaunissement de la peau et/ou des yeux et/ou symptômes pseudogrippaux et/ou urine foncée, essoufflement, faiblesse, nausées, étourdissements, douleur à la poitrine, difficulté à parler, enflure d’une jambe, d’une cheville, d’un pied ou d’un bras.
  • Les effets secondaires graves rares ou très rares comprennent : diminution de la vision de nuit, déficience auditive, courbatures ou douleurs articulaires ou difficulté à se mouvoir, saignement rectal, sautes d’humeur/dépression, idées suicidaires et comportement agressif.
  • Des modifications osseuses ont été décelées chez des patients prenant SORIATANE®.

* Consultez toujours votre médecin et lisez la notice d’emballage avant d’essayer un nouveau traitement. Pour chaque traitement, veuillez consulter les renseignements destinés au patient pour obtenir les mises en garde et précautions et les renseignements thérapeutiques. Les listes ci-dessus ne constituent pas des listes complètes des effets secondaires. Votre professionnel de la santé peut vous fournir la liste complète. De plus, parlez à votre professionnel de la santé si vous avez des effets secondaires graves ou qui persistent.

Traitements biologiques

Les traitements biologiques (ou « agents biologiques ») sont :

  • Un type de médicament « à action générale » qui cible des systèmes précis de l’organisme, comme le système immunitaire.
  • Le plus souvent utilisés par les personnes atteintes de psoriasis modéré à grave.
  • Administrés par injection sous la peau ou par perfusion intraveineuse (i.v.).
  • Ils sont offerts uniquement sur ordonnance.

Télécharger la version imprimable des tableaux sur les traitements biologiques Cela va ouvrir dans une nouvelle fenêtre

Guselkumab (TREMFYA™)

Mode d’emploi

  • Chaque dose est administrée sous forme d’injection sous-cutanée (sous la peau) unique
  • Deuxième dose : 4 semaines après la première dose
  • Doses subséquentes : une fois toutes les 8 semaines
  • Vous pouvez vous auto-injecter après avoir appris la technique d’injection, ou le produit peut être administré par un professionnel de la santé
  • Avant le début du traitement, votre médecin vous examinera ou vous fera passer un test de dépistage de la tuberculose (TB)
  • Ne doit pas être utilisé si :
    • vous êtes allergique au guselkumab ou à tout autre ingrédient de TREMFYA™.

Bienfaits

  • Neutralise l’activité d’une protéine appelée IL-23, dont les concentrations sont plus élevées dans le cas de maladies comme le psoriasis en plaques.

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires très fréquents comprennent : infections du nez, des sinus ou de la gorge (p. ex. rhume).
  • Les effets secondaires fréquents comprennent : rougeur, douleur, enflure, ecchymose et/ou démangeaisons au site d’injection, grippe intestinale (gastroentérite), diarrhée, maux de tête, douleurs articulaires, infections de la peau par un champignon (p. ex. pied d’athlète), infections à herpès simplex (p. ex. feux sauvages, herpès génital).
  • Les effets secondaires peu fréquents comprennent : migraine, infections à levures, éruption cutanée.
Ustekinumab (STELARA®)

Mode d’emploi

  • Chaque dose est administrée sous forme d’injection sous-cutanée (sous la peau) unique
  • Deuxième dose : 4 semaines après la première dose
  • Doses subséquentes : toutes les 12 semaines
  • Vous pouvez vous auto-injecter après avoir appris la technique d’injection, ou le produit peut être administré par un professionnel de la santé
  • Avant le début du traitement, votre médecin vous examinera ou vous fera passer un test de dépistage de la tuberculose (TB)
  • Ne doit pas être utilisé si :
    • vous avez une infection grave telle que la tuberculose, des infections dues à des bactéries ou à des champignons ou des infections bactériennes qui se sont répandues dans tout le corps
    • si vous avez déjà eu une réaction allergique à STELARA® ou à l’un des ingrédients qu’il contient.

Bienfaits

  • Bloque l’action de deux protéines dans votre corps qui s’appellent interleukine 12 (IL-12) et interleukine 23 (IL-23), ce qui incite le système immunitaire à attaquer la peau et les ongles

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires les plus fréquents comprennent : infections des voies respiratoires supérieures, comme le rhume; infection du nez et de la gorge; étourdissements; maux de tête; maux de gorge; diarrhée; nausées; vomissements; démangeaisons; maux de dos; douleurs musculaires; douleurs articulaires; grande fatigue; rougeur de la peau autour du point d’injection; douleur au point d’injection.
  • Les effets secondaires fréquents ou très fréquents comprennent : infection du nez, des sinus ou de la gorge (p. ex. rhume); mal de gorge, congestion nasale et réaction allergique (éruption cutanée).
  • Les effets secondaires peu fréquents ou rares comprennent : cellulite (infection cutanée), infections vaginales aux levures, abcès dentaire ou infection dentaire, réactions allergiques graves (p. ex. enflure du visage ou difficulté à respirer), augmentation de la rougeur et de la desquamation de la peau (peau qui pèle).
  • Les effets secondaires graves comprennent : Peut diminuer votre capacité à combattre les infections. Certaines infections pourraient s’aggraver au point de nécessiter une hospitalisation (p. ex. infections thoraciques, infections cutanées ou zona, pouvant entraîner de graves complications). Si votre médecin pense que vous risquez de développer une tuberculose, il se peut que vous deviez suivre un traitement antituberculeux avant et pendant le traitement. Pourrait réduire l’activité de votre système immunitaire et augmenter le risque de certains types de cancer.
Sécukinumab (COSENTYXMD)

Mode d’emploi

  • Chaque dose est administrée sous forme de deux injections sous-cutanées (sous la peau)
  • Doses initiales : une fois par semaine pendant 4 semaines
  • Doses d’entretien : une fois par mois
  • Vous pouvez vous auto-injecter après avoir appris la technique d’injection, ou le produit peut être administré par un professionnel de la santé
  • Ne doit pas être utilisé si :
    • vous présentez des signes d’infection ou si vous êtes atteint d’une forme évolutive de tuberculose
    • vous êtes allergique ou vous avez déjà eu une réaction allergique sévère au sécukinumab ou à tout autre ingrédient contenu dans COSENTYXMD.

Bienfaits

  • Neutralise l’activité d’une protéine appelée IL-17A, dont le taux est anormalement élevé chez les personnes qui sont atteintes de psoriasis; aide à réduire les signes et les symptômes du psoriasis tels que la douleur, les démangeaisons et la formation de croûtes.

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires très fréquents comprennent : infections des voies respiratoires supérieures s’accompagnant de symptômes tels que le mal de gorge et la congestion nasale (rhinopharyngite, rhinite).
  • Les effets secondaires fréquents comprennent : feux sauvages (herpès labial), diarrhée, éruption cutanée avec démangeaisons (urticaire) et écoulement nasal (rhinorrhée).
  • Les effets secondaires peu fréquents comprennent: muguet (candidose buccale), signes d’un faible taux de globules blancs tels que fièvre, mal de gorge ou ulcères de la bouche attribuables à des infections (neutropénie), pied d’athlète (tinea pedis), écoulement de l’œil avec démangeaisons, rougeur et enflure (conjonctivite).
  • Les effets secondaires rares, mais graves comprennent : difficulté à respirer ou à avaler, enflure du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge; démangeaisons importantes accompagnées de rougeurs cutanées ou de plaques surélevées; infections fongiques de la peau et des muqueuses (muguet).
Brodalumab (SILIQ™)

Mode d’emploi

  • Chaque dose est administrée sous forme d’injection sous-cutanée (sous la peau) unique
  • Doses initiales : 3 injections, une fois par semaine (semaines 0, 1 et 2)
  • Doses subséquentes : toutes les 2 semaines
  • Les patients peuvent s’auto-injecter après avoir suivi une formation adéquate sur la technique d’injection, ou le produit peut être administré par un professionnel de la santé
  • Avant le début du traitement, votre médecin vous examinera ou vous fera passer un test de dépistage de la tuberculose (TB)
  • Ne doit pas être utilisé si :
    • vous êtes allergique au brodalumab ou à tout autre ingrédient de SILIQTM.
    • vous êtes atteint de la maladie de Crohn.

Bienfaits

  • Il agit en bloquant l’activité de protéines appelées IL-17 présentes en plus grande quantité chez les personnes atteintes de maladies comme le psoriasis.

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires les plus fréquents comprennent : maux de tête, douleurs articulaires, sensation de fatigue, douleur dans la bouche ou la gorge et diarrhée.
  • Les effets secondaires graves comprennent : comportement ou pensées suicidaires; apparition ou aggravation d’une dépression, anxiété ou tout autre changement d’humeur; réactions allergiques y compris difficulté à respirer ou à avaler, enflure du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge et démangeaisons graves de la peau, avec éruption rouge ou plaques boursouflées.
Ixékizumab (TALTZ™)

Mode d’emploi

  • Administré par injection sous-cutanée (sous la peau)
  • Doses initiales : deux injections à la semaine 0, suivies d’une injection aux semaines 2, 4, 6, 8, 10 et 12
  • Doses subséquentes : une injection une fois par mois
  • Vous pouvez vous auto-injecter après avoir appris la technique d’injection, ou le produit peut être administré par un professionnel de la santé
  • Ne doit pas être utilisé si :
    • Vous êtes allergique à l’ixékizumab ou à l’un des autres ingrédients de TALTZ™

Bienfaits

  • Neutralise l’activité d’une protéine appelée IL-17A, dont la concentration est accrue en présence de psoriasis en plaques; contribue à réduire les signes et symptômes de la maladie, tels que les démangeaisons, la douleur et la desquamation.

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires très fréquents comprennent : infections des voies respiratoires supérieures accompagnées de symptômes tels que mal de gorge et congestion nasale (rhinopharyngite) et réactions au point d’injection (éruption cutanée, douleur, démangeaisons ou enflure).
  • Les effets secondaires rares, mais graves comprennent : réactions allergiques graves, p. ex. impression d’être sur le point de s’évanouir; enflure du visage, des paupières, des lèvres, de la bouche, de la langue ou de la gorge; difficulté à respirer ou sensation de serrement dans la gorge; sensation de serrement dans la poitrine; ou éruption cutanée.
  • Les effets secondaires fréquents comprennent : nausées, pied d’athlète (tinea pedis) et mal de gorge
  • Les effets secondaires peu fréquents comprennent : muguet (candidose buccale); fièvre, symptômes semblables à ceux de la grippe; écoulement nasal; urticaire; signes d’un faible taux de globules blancs comme la fièvre, le mal de gorge ou les ulcères dans la bouche causés par une infection (neutropénie) et écoulement des yeux accompagné de démangeaisons, de rougeurs et d’enflure (conjonctivite).
Infliximab (REMICADE®)

Mode d’emploi

  • Administré par perfusion intraveineuse (i.v.) de 2 heures dans un centre de perfusion spécialisé doté de personnel infirmier formé et d’autres professionnels de la santé qualifiés
  • Doses initiales : trois perfusions au cours des six premières semaines (semaines 0, 2 et 6)
  • Doses subséquentes : une fois toutes les 8 semaines
  • Ne doit pas être utilisé si :
    • vous avez une infection grave, comme une septicémie (une infection dans le sang), un abcès, la tuberculose ou une autre infection grave
    • vous êtes atteint d’une insuffisance cardiaque modérée ou grave
    • vous êtes allergique à l’infliximab ou à tout autre ingrédient de REMICADE®, ou si vous avez déjà eu une réaction allergique aux protéines de souris

Bienfaits

  • Inhibe le facteur de nécrose tumorale (TNF) alpha (le facteur TNF-alpha est produit par le système immunitaire de l’organisme et interfère avec le processus inflammatoire de l’organisme)

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires les plus fréquents comprennent : douleurs abdominales, maux de dos, toux, diarrhée, étourdissements, fatigue, démangeaisons, douleur, infections des voies respiratoires supérieures (p. ex. bronchite, sinusite, rhume, mal de gorge), maux d’estomac et infections urinaires.
  • Autres effets secondaires : REMICADE® pourrait exercer une légère influence sur la capacité à conduire et à utiliser des machines. L’ administration de REMICADE® pourrait entraîner des étourdissements.
  • Les effets secondaires graves fréquents comprennent : infections graves (symptômes de fièvre, grande fatigue, toux ou symptômes ressemblant à ceux de la grippe ou abcès) et réactions allergiques (urticaire, difficulté à respirer, douleurs à la poitrine et une tension artérielle élevée ou basse, ou apparition de symptômes 3 à 12 jours après le traitement).
  • Les effets secondaires graves peu fréquents comprennent : atteinte du foie (jaunisse, urine de couleur brun foncé, douleur au côté droit de l’abdomen, fièvre et grande fatigue), insuffisance cardiaque (apparition ou aggravation de l’essoufflement, ou enflure des chevilles ou des pieds), problèmes sanguins (symptômes de fièvre qui persistent, bleus ou saignements survenant très facilement, grande pâleur), troubles du système nerveux (modification de la vision, cécité, crises convulsives, faiblesse dans les bras ou les jambes et engourdissement ou sensation de fourmillement dans n’importe quelle partie du corps), affections malignes et lupus (sensations de gêne ou de douleur dans la poitrine qui persistent, essoufflement, douleurs aux articulations, ou éruption cutanée sur les joues ou les bras qui s’intensifie au soleil).
  • Les effets secondaires rares, mais graves comprennent : problèmes de peau (éruptions cutanées y compris rougeur, démangeaison, peau qui pèle et ampoules), problèmes aux poumons (apparition ou aggravation d’un essoufflement).
Adalimumab (HUMIRA®)

Mode d’emploi

  • Administré par injection sous-cutanée (sous la peau)
  • Toutes les 2 semaines
  • Vous pouvez vous auto-injecter après avoir appris la technique d’injection, ou le produit peut être administré par un professionnel de la santé
  • Ne doit pas être utilisé si :
    • vous avez une infection grave, comme la tuberculose, une infection causée par une bactérie ou un champignon, ou encore une infection bactérienne qui s’est répandue dans tout l’organisme (état septique)
    • vous souffrez d’insuffisance cardiaque modérée ou grave
    • vous êtes allergique à l’un ou l’autre des ingrédients qui entrent dans la composition de ce produit

Bienfaits

  • Inhibe le facteur de nécrose tumorale (TNF) alpha (le facteur TNF-alpha est produit par le système immunitaire de l’organisme et interfère avec le processus inflammatoire de l’organisme)

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires graves très fréquents comprennent : réactions au point d’injection.
  • Les effets secondaires graves fréquents comprennent : toux et symptômes du rhume, y compris le mal de gorge; maux de tête; éruption cutanée; nausées; pneumonie; fièvre; et douleurs à l’abdomen.
  • Les effets secondaires graves peu fréquents comprennent : tuberculose, autres infections graves, troubles neurologiques, appendicite, caillots sanguins (douleurs à l’abdomen, douleur à la poitrine, douleurs aux jambes ou aux bras avec rougeur et enflure), infection de la vessie (douleur en urinant), hépatite (jaunisse [coloration jaune de la peau, urine foncée]), douleurs à l’abdomen, fatigue.
Étanercept (ENBREL®)

Mode d’emploi

  • Administré par injection sous-cutanée (sous la peau)
  • Doses initiales : une injection deux fois par semaine pendant 3 mois
  • Doses d’entretien : une injection une ou deux fois par semaine (4 à 8 injections par mois)
  • Vous pouvez vous auto-injecter après avoir appris la technique d’injection, ou le produit peut être administré par un professionnel de la santé
  • Ne doit pas être utilisé si :
    • vous êtes allergique à l’étanercept ou à l’un de ses ingrédients
    • vous avez ou présentez un risque de sepsie (infection qui s’est propagée dans tout votre organisme)

Bienfaits

  • Inhibe le facteur de nécrose tumorale (TNF) alpha (le facteur TNF-alpha est produit par le système immunitaire de l’organisme et interfère avec le processus inflammatoire de l’organisme

Effets secondaires possibles*

  • Les effets secondaires graves très fréquents comprennent : réactions aux points d’injection.
  • Les effets secondaires graves fréquents comprennent : infections des voies respiratoires supérieures et maux de tête.
  • Les effets secondaires graves peu fréquents comprennent : infections graves, tuberculose et troubles nerveux.

* Consultez toujours votre médecin et lisez la notice d’emballage avant d’essayer un nouveau traitement. Pour chaque traitement, veuillez consulter les renseignements destinés au patient pour obtenir les mises en garde et précautions et les renseignements thérapeutiques. Les listes ci-dessus ne constituent pas des listes complètes des effets secondaires. Votre professionnel de la santé peut vous fournir la liste complète. De plus, parlez à votre professionnel de la santé si vous avez des effets secondaires graves ou qui persistent.

Toutes les marques de commerce et marques déposées sont utilisées sous licence.

Si vous vivez avec le psoriasis et que vous ne parvenez pas à atteindre vos objectifs thérapeutiques, assurez-vous d’en parler avec votre médecin ou votre dermatologue.
Ensemble, vous pouvez trouver un traitement qui vous convient mieux et qui est plus efficace contre le psoriasis.